HOMMAGE A MONSIEUR GURDJIEFF (Partie 2)

SUITE DE L’ ARTICLE: “Hommage à Monsieur Gurdjieff” (Partie 1)

Le tapis de prière de Salim, c’est l’Ennéagramme.

Il nous indique effectivement une situation donnée et nous permet de nous situer dans la « prison » dans laquelle nous vivons sans même nous en apercevoir, et surtout il nous donne les clés pour en sortir.

Des divers ouvrages que j’ai lus ou parcourus sur l’Ennéagramme, rarissimes sont ceux qui abordent de manière claire et évidente la problématique fondamentale posée par cette figure salutaire. Certains en ont gardé certaines notions, mais elles semblent vidées de leur substance, de la compréhension profonde qui doit aller avec.

L’Ennéagramme est à la mode, et il en est la première victime.

A quelques exceptions près, ces mouvances modernes se contentent d’analyser les motifs du tapis, d’en tirer des conclusions, des typologies, d’élaborer des discussions, de rédiger des ouvrages, d’animer des stages et des ateliers pour « découvrir son type » et ainsi mieux fonctionner en société. C’est ce qu’on appelle le « développement personnel ».

Mais rarissimes sont ceux qui ont compris le fondement de l’Ennéagramme, et quand j’écris « compris », je veux dire compris de tout son être, corps-âme-esprit, et non seulement compris intellectuellement. Et qui utilisent le tapis pour comprendre le mécanisme des serrures et ainsi fabriquer les clés pour se libérer.

Loin de moi l’idée de critiquer le développement personnel. Chacun est libre d’utiliser un outil en conformité avec ses besoins.

Mais je constate, et c’est une allégorie, que nous disposons d’un genre de véhicule tout à fait nouveau, et que la quasi-totalité des utilisateurs s’en servent pour rouler. Et il roule vraiment très bien. C’est vrai.

Mais savent-ils que si on dispose d’une autre clé, ce véhicule devient un vaisseau anti-gravitationnel et on peut voler et même visiter le système solaire ?

N’est-il pas dommage de restreindre l’utilisation d’un tel véhicule à un usage aussi commun et d’oublier les prouesses qu’il peut réaliser ? Et d’oublier ainsi la promesse qui nous est faite de découvrir un monde qui nous échappe si on ne parvient pas à se verticaliser ?

Car c’est le véritable but du cheminement proposé par l’Ennéagramme : un développement Essentiel ! C’est un cheminement réellement initiatique.

Cette distinction entre l’Essence et la personnalité, conservée par certains auteurs, souvent comme des mots vides de sens et d’Essence (mais pas toujours), fera l’objet d’un prochain article. Elle est incontournable pour comprendre le but du chemin initiatique.

Mais la compréhension intellectuelle seule ne sert strictement à rien. C’est une autre forme de compréhension qui est requise sur ce chemin. Une compréhension qui doit mobiliser toutes les fonctions de notre être : sensation ; émotion, penser, et d’une manière équilibrée et surtout instantanée.

C’est tout le problème de ces idées. Elles peuvent être parfaitement comprises intellectuellement, et nous permettre d’écrire des ouvrages, des articles, d’animer des stages etc., sans forcément avoir compris de tout son être, et éprouvé jusqu’au tréfonds de ses cellules, la Vérité qui s’en dégage.

Car c’est la seule manière d’être transformé par cette compréhension.

Et c’est le piège le plus commun. C’est pourquoi la seule manière d’aborder, et surtout d’arpenter ce chemin escarpé, c’est dans le cadre d’un authentique groupe de travail, avec une personne qualifiée. Et la première des qualifications, c’est qu’elle ait elle-même arpenté jusqu’à un certain point ce chemin, jusqu’à un point de « non-retour ». J’y reviendrai dans d’autres articles, car ce point est fondamental.

Ce genre de groupe existe toujours, que ce soit au sein de la Quatrième Voie ou dans d’autres Traditions.

Capture du film “Rencontres avec des hommes remarquables”

La compréhension intellectuelle est nécessaire pour commencer à arpenter ce chemin, mais elle n’est qu’une préparation. Elle n’a aucun caractère transformateur et finit même par nourrir et alimenter la problématique. Le « Travail », comme on appelle l’ensemble des pratiques sur la Quatrième Voie, est d’un tout autre ordre. Et il est profondément transformateur !

Et cheminer sur l’Ennéagramme, en tout cas prétendre le faire, sans s’attaquer à la problématique fondamentale à la base de la situation de l’Homme (au sens large), à savoir l’état hypnotique dans lequel notre vie se déroule, c’est se concentrer sur les symptômes. Sans comprendre qu’il ne font que refléter un mal plus profond, dont les symptômes ne sont que les conséquences.

Travailler sur les symptômes n’aura strictement aucun effet sur la maladie qui en est la cause. Analyser ces symptômes pour eux-mêmes, sans les situer dans leur caractéristique de symptômes et en oubliant qu’une maladie est à leur origine, ne nous sera d’aucune utilité pour guérir. Au mieux on pourra diminuer, cacher certains d’entre-eux (mais on risque d’en créer d’autres!) ; au pire, on aggravera la maladie !

En revanche, si on observe ces symptômes pour comprendre la maladie qui les a générés, on pourra alors soigner cette maladie à la racine, et les symptômes disparaîtront d’eux-mêmes, sauf ceux qui se sont trop installés. C’est la seule voie vers la guérison. Comprendre la maladie et surtout le terrain qui l’a favorisée, pour agir soit sur la maladie, soit sur le terrain. (Par exemple sur l’alimentation, le mode de vie, etc.)

Travailler sur la personnalité n’aura aucune incidence sur notre être véritable, notre « Essence », car on ne travaille que sur les symptômes. En revanche, un développement correctement conduit de l’Essence (et c’est le vrai propos de l’Ennéagramme) va harmoniser spontanément la personnalité, car œuvrer sur le problème à la racine, la maladie, va assurément avoir une incidence bénéfique sur les symptômes (la fixation dans un type). Tous les symptômes ne disparaissent pas, mais on assiste à une harmonisation générale de la personnalité, par la perte du contrôle dont le « mental » dispose sur notre vie et notre conscience, et cette personnalité devient alors le serviteur conscient de notre Essence.

Voilà le vrai but du cheminement sur l’Ennéagramme. Et le but de ce blog est de revenir, en moins en théorie, à cette fonction première, le développement de l’Essence, de l’expliciter, tout en faisant le pont avec l’évolution ultérieure de l’Ennéagramme : la découverte des 9 types de fixation.

Cette théorie des 9 Ennéatypes est effectivement une élaboration ultérieure, et elle constitue déjà une déviation. En tout cas elle en porte les germes. Mais elle est tout à fait conforme aux lois de l’Ennéagramme, et elle constitue une alliée non négligeable sur le chemin initiatique.

Toutefois, elle doit être replacée dans son contexte pour ne pas devenir un nouveau système de développement personnel, et afin de nous éviter de nous focaliser sur le tapis et ses motifs, en oubliant la prison et notre possible évasion.

Je travaille actuellement sur une formation vidéo qui permettra, en plus de découvrir ou confirmer son type, et de comprendre les autres types, de commencer à arpenter autant que possible les premiers pas de ce cheminement. De nous mettre sur la route. En donnant des outils simples, mais très efficaces et surtout transformateurs, qui permettront une réelle prise de conscience de ce que j’avance par ailleurs dans ces articles.

Nul doute qu’une fois en route, nous rencontrerons les bonnes personnes, qui nous permettront de rencontrer les guides et les groupes dont nous aurons besoin pour notre évolution. C’est avec Foi que je dis « nul doute », car c’est uniquement une histoire de magnétisme, d’ondes et de vibrations, de « fréquences », et une fois aligné sur la bonne fréquence, nous rencontrons les bonnes personnes.

(Gurdjieff parlait d’« influences » et ce sera l’objet d’un article à part entière).

Je souhaite à travers ce blog transmettre plus que des articles, plus que des notions, plus que des mots, je souhaite sincèrement, de tout mon cœur et de tout mon être, pointer vers cette réalité essentielle, dont nous sommes constitués, ce « Royaume des Cieux qui est au-dedans de vous », vous aider à en capter le Goût, la Saveur, vous en faire toucher la Texture, faire naître l’étincelle qui vous donnera le goût d’aller plus loin, le désir sincère de dé-couvrir ce que vous Êtes de toute Eternité, et de vivre votre vie nourris, informés et guidés par l’Être.

FIN

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *