Le type 8 et la spiritualité

Suite de l’article: “Le type 8: Relations et Activités”

Sur le plan spirituel, le 8 occupe une place particulière. Plutôt terrien, les pieds sur terre, jouisseur en excès des fruits que prodigue la vie dans ce monde, il est souvent matérialiste. On trouve peu de 8 dans le recherche spirituelle.

Souvent athée, il ne croit pas en une réalité spirituelle, ou il blâme Dieu pour toutes les injustices qu’il laisse commettre. Soit Dieu n’existe pas, soit il est faible et injuste. Donc il s’en détourne.

Mais quand on en trouve un, il a souvent tendance à être tranché. Toujours dans la politique du « tout ou rien », peu familier des nuances. Il sera alors en quête intense d’absolu.

En réalité, on peut voir cette soif d’absolu dans son caractère tranché, sans détours, franc et direct, excessif. Dans sa recherche d’intensité. C’est une manifestation dans la matière de cette quête d’absolu qui l’anime en réalité, relent de la « Vérité Sacrée », ou « Sainte Vérité », qu’il touche au point 8. Il est fasciné par la notion d’omnipotence de Dieu, de Toute-Puissance.

Il aura du mal à suivre un instructeur sans être tenté de prendre la direction des choses. Il devra donc être recadré, et fermement ! Mais s’il a confiance en cet instructeur, il sera loyal et aura une chance d’évoluer. Car pour évoluer, il devra affronter des zones qu’il ne veut pas laisser affleurer, et il faut pour cela qu’il se sente en confiance avec l’instructeur, la maître ou l’accompagnant.

Le 8 peut faire un bon instructeur, parfois excessif. Il marquera toujours profondément le monde de la spiritualité de son empreinte pas vraiment orthodoxe. On notera à ce titre plusieurs figures intéressantes : M, Gurdjieff, Taisen Deshimaru, Hélèna Blavatsky, etc. Des figures fortes, intenses, dures, qui ont souvent choqué.

Ils auront la grande capacité de débusquer le « faux » chez leurs élèves et de l’extirper sans compromis, souvent par la force. Beaucoup n’y résisteront pas et constitueront la clientèle des (très) nombreux thérapeutes qui pullulent de nos jours. Mais pour ceux qui résistent, qui ont fait face à leurs côtés obscurs ainsi démontés, l’expérience sera salvatrice.

Mais avant de devenir un bon instructeur, le 8 doit entreprendre un chemin ardu. Il l’entreprendra toujours par la force, et c’est là sa faiblesse. Le 8 semble posséder une volonté inébranlable, or on dit qu’il est nécessaire, sur une ascèse spirituelle, de développer la volonté. Le 8 est sûr d’avoir développé cette volonté. Mais sa volonté est un mécanisme de défense. C’est une création de l’ego pour se protéger de sa faiblesse. Il s’agit de la volonté du chêne, qui rompt mais ne plie pas. Or, nous devons développer une autre forme de volonté : la volonté du roseau, celle qui accepte et intègre la faiblesse. Celle qui plie mais ne rompt pas. Et qui se renforce au fur et à mesure, puisqu’elle intègre la faiblesse, alors que la volonté du 8 faiblira avec le temps et la vieillesse.

Il finira de toute façon par plier, un jour ou l’autre, il finira par faiblir et c’est sa chance, il pourra découvrir « la force du faible ».

S’il ne supporte pas les faibles, c’est qu’ils représentent la projection de sa peur fondamentale : être faible. Il ne supporte pas d’être faible, dépendant, vulnérable. Qu’on ait alors un pouvoir sur lui. Car alors on pourrait abuser de lui et le soumettre à l’injustice !

Or, il est justement en réalité très vulnérable, très sensible. Il se sent souvent blessé et rejeté, derrière sa façade d’insensibilité. Il bloque son amour pour les autres par peur d’être agressé, abusé ou dominé.

Ses divers excès, surtout vis-à-vis de son corps, vont le conduire à cette vulnérabilité extérieure tant redoutée : il peut finir blessé, opérée, il va perdre son énergie phénoménale, il peut être hospitalisé, faible et dépendant en fin de vie.

Et cette situation va durcir sa carapace et le rendre acariâtre, ou au contraire elle peut être salutaire s’il accepte cette faiblesse longtemps refoulée. Cette attitude peut briser son armure et l’amener à contacter sa vulnérabilité, ses émotions « douces », à les exprimer, porte vers l’accès à son être essentiel.

Il pourra alors entrer dans une pente évolutive et aller à la rencontre de lui-même, de son Essence.

Pour cela, il devra traverser sa carapace et rencontrer ses émotions « faibles » longtemps réprimées. Tristesse, peur, nostalgie. Cette vulnérabilité nouvelle l’ouvrira à d’autres dimensions, mais elle ne sera pas facile à vivre ! Il n’y est pas habitué et ne sait pas quoi faire avec ça.

Un 8 que je connais bien, quand il a commencé à s’ouvrir à ses sentiments profonds, et que le groupe lui a renvoyé à quel point c’était beau et touchant de voir un 8 s’ouvrir ainsi, a pu l’exprimer ainsi : « Mais qu’est-ce que je vais faire de tout ce bordel maintenant ? ».

Il est vrai que voir un 8 dur et coriace, rugueux et rentre-dedans, s’ouvrir est particulièrement beau. Et beaucoup des membres du groupe étaient particulièrement émus !

En évoluant, le 8 se dirige vers les énergies élevées du 2, qu’il intègre et manifeste, en plus des qualités élevées du 8 : il sera plus soucieux des autres, pourra exprimer ses sentiments, et il fera un leader exceptionnel car il saura diriger tout en écoutant les besoins des autres. Il prendra soin de lui-même et des autres.

Il continuera à lutter contre les injustices mais sans idée de vengeance, en intégrant les opinions et besoins des autres dans sa recherche.

Il acceptera de montrer sa vulnérabilité car il sera de plus en plus confiant envers la vie et envers les autres, et son besoin de conflit s’apaisera.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *